Logo école superieure de navigation

Simulation des circonstances Canal de Suez

simualtie

 

Le cargo Ever Given bloqué a provoqué un important embouteillage des deux côtés du canal de Suez. Alors que le navire a déjà pu être déchargé ce matin, l'Ecole Supérieure de Navigation d'Anvers (ESNA) a enquêté, en collaboration avec les pilotes de l'agence pour les services maritimes et la côte (het agentschap voor Maritieme Dienstverlening en Kust), sur les circonstances dans lesquelles l'incident a pu se produire. Ce matin, une simulation du canal de Suez a été réalisée sur le Kongsberg 360° full mission bridge simulator à  l'Ecole Supérieure de Navigation d'Anvers.

Le directeur général Rowan Van Schaeren explique : "Nous voulons voir par nous-mêmes les différents paramètres auxquels un grand navire doit faire face lorsqu'il navigue dans un canal aussi étroit. En testant cela nous-mêmes dans notre simulateur, nous pouvons sensibiliser nos étudiants à ce qu'ils doivent affronter en tant que capitaine et pilote dans de telles circonstances. L'intention n'est pas d'utiliser cette simulation pour répéter l'accident ou en analyser la cause, mais elle nous permet de simuler des facteurs tels que l'étroitesse du canal, les courants, le vent, l'effet de succion de la rive et la communication sur le pont."

Cette simulation est également importante pour nos pilotes, souligne Nathalie Balcaen, administratrice générale de l'agence pour les services maritimes et la côte (het agentschap voor Maritieme Dienstverlening en Kust): "Le pilotage et la conduite des navires sont des processus en constante évolution car le transport maritime lui-même ne s'arrête pas. Les navires sont de plus en plus larges et profonds, ce qui signifie que l'expertise et l'expérience nautiques sont extrêmement importantes. Cette simulation n'est pas seulement instructive pour les futurs maîtres, mais elle peut aussi apporter de nouvelles connaissances et des points d'attention pour les pilotes et tous les acteurs impliqués qui font face à ce défi chaque jour."

L'impact de l'incident d'Ever Given sur l'économie mondiale est important. Il montre la part du transport maritime dans le transport mondial. Theo Notteboom, professeur d'économie portuaire et maritime aux universités de Gand et d'Anvers et également chargé de cours à la Hogere Zeevaartschool, décrit cette évolution : "L'économie mondiale et la mondialisation doivent beaucoup aux évolutions du transport maritime par conteneurs. Les grands navires porte-conteneurs et les ports à conteneurs efficaces, tels qu'Anvers et Zeebrugge, sont devenus indispensables dans les chaînes logistiques actuelles. Les navires mastodontes qui relient l'Asie à l'Europe ont actuellement une capacité de chargement de 18 000 conteneurs en moyenne, mais il y a des pointes jusqu'à 24 000 conteneurs. Pour assurer le bon fonctionnement du radar mondial de la logistique des conteneurs, il faut des spécialistes maritimes, des experts nautiques et des logisticiens bien formés, suffisamment résilients pour réagir à l'évolution rapide du monde et à des incidents tels que l'Ever Given".

Et c'est précisément pour cela que notre enseignement maritime a un rôle important à jouer, conclut Van Schaeren : "Nous apprenons à nos étudiants à prendre les bonnes décisions en toutes circonstances. Que ce soit dans le canal de Suez ou sur l'océan Arctique, en tant que capitaine, vous devez rester vigilant à tout moment. Même les plus petites décisions peuvent avoir des conséquences énormes. C'est pourquoi nous voulons utiliser cette simulation pour aider nos propres futurs capitaines grâce aux connaissances que nous pouvons en tirer." 

 

La simulation a été largement reprise par la presse belge. Voici quelques-unes des articles qui ont été publiés à ce sujet :

 

Retour aux actualités