Logo école superieure de navigation

Visite de S.A.R. le Prince Philippe à l'Ecole supérieure de navigation

La visite à l’Ecole supérieure de navigation souligne l’attention du Prince Philippe pour l’enseignement maritime.
 
Durant une visite à l’Ecole supérieure de navigation, le Prince Philippe a été informé au sujet  des formations qui y sont données et sur l’importance de l’école pour l’industrie maritime et nautique belge.  
Le Prince a pu y constater que tradition et technologie moderne dans le cadre d’un enseignement actuel est tout à fait compatible.
 
L’ Ecole supérieure de navigation est devenu un centre de connaissance maritime diversifié où hormis l’enseignement supérieure classique, on met également a disposition le know-how et le matériel nécessaire pour l’entraînement des pilotes, officiers de la marine marchande, douanes, remorquage etc.
Suivent les projets, l’Ecole participe dans la recherche scientifique et consacre une partie de son temps a se profiler sur le plan international.  A ce sujet le Capitaine Patrick Blondé, directeur général, a fait savoir que récemment des progrès ont été faits dans le domaine de l’enseignement  maritime au Cambodge. Ce projet au Cambodge est soutenu par la Commission Européenne et l’Ecole supérieure de navigation y est coordinateur avec la participation des institutions maritimes d’Irlande, Espagne et le Vietnam.
L’ouverture du « Cambodia Maritime Training Center » a eu lieu le 25 janvier. C’est la première phase dans la réalisation de l’enseignement maritime au niveau bachelor.
 
Capitaine Blondé a confirmé la croissance continue du nombre d’étudiants.  Cette année académique il y a 481 inscriptions, ce qui est 70 %  de plus qu’il y a 5 ans.  60% est au compte des étudiants néerlandophones et 40% des francophones.
Un quart des étudiants viennent de l’étranger et représentent 20 nationalités différentes.
 
Le Capitaine Blondé a plaidé pour un « rassemblement » dans l’enseignement maritime. Toutes les formations allant de l’enseignement technique et professionnelle , l’enseignement supérieure et les formations par le VDAB devraient être concernées.
Le but est d'utiliser efficacement l'infrastructure et l'équipement éducatif ainsi que de créer des pools d'instructeurs maritimes. L'acheminement des étudiants vers tous les niveaux devrait ainsi être favorisé, ce qui cadre parfaitement dans la politique d'égalité du Ministre de l'Enseignement.

 

{gallery}news/prins_filip:::0:0{/gallery}

Retour aux actualités